“L’art, le rêve et la nuit” : colloque national d’histoire de l’art à Marseille les 5 et 6 juin 2015

Le 28 mai 2015 par Christophe Blanc

Aephe art et nuitLes 5 et 6 juin prochains, l’Association euroméditerranéenne pour l’histoire de l’art et l’esthétique (Aephae) organise, en collaboration avec la Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, et le soutien de Leclere-Maison de ventes, un colloque au cours duquel philosophes, gens de lettres, historiens, historiens de l’art et musicologues exploreront les multiples rapports entre l’art et la nuit.

L’art est né de la nuit. Celui du dessin tout au moins, précédant la sculpture et la peinture. Une jeune fille de Corinthe, raconte Pline l’Ancien, souhaitant garder les traits de son amant qui partait pour un long voyage eut l’idée de tracer le profil de son ombre que projetait une lampe sur la paroi. C’est « l’Origine du dessin ». Son père, Butadès, potier de son métier, en saisit les contours avec l’argile et ainsi naquit la sculpture.

La nuit porte les rêves et l’art en projette les visions, celle de Constantin qu’évoqua Piero della Francesca, celle du Christ au jardin de Gethsemani qu’illustrèrent Mantegna et Bellini, celle de Füssli dont le cauchemar hanta Sigmund Freud lui-même. Il y a les nuits d’Elsheimer qui le premier en fit un sujet et les lumières nocturnes de Caravage, dans la pénombre du jour, qui éclairèrent jusqu’à Vermeer et Rembrandt, marquant à jamais la peinture. Et puis il y a celles de Shakespeare, de Young et de Novalis, des nuits littéraires, des nuits étoilées et des nuits noires comme des romans et d’autres qui vous bercent comme celles de Chopin ou Liszt. Et puis des nuits de Chine et des nuits blanches, des nuits américaines, trompeuses, nuits d’artifices, nuits de cinéma qui, comme avec Antonioni, dans La notte , s’achèvent avec le jour.

Ce sont toutes ces nuits qu’évoqueront philosophes, gens de lettres, historiens, historiens de l’art et musicologue réunis pour ce colloque qui se propose comme une réflexion et une rencontre des arts et de la pensée autour de ce moment nocturne qui occupe près de la moitié de nos jours.

Renseignements pratiques :

“L’art, le rêve et la nuit” : colloque national d’histoire de l’art et d’esthétique. Vendredi 5 juin (14 h 15 – 18 h) et samedi 6 juin (10 h 30 – 17 h), à la Bibliothèque départementale des Bouches‐-du-Rhône, 20, rue Mirès 13303 Marseille (tél. : 04 91 08 61 00 -www.biblio13.fr)- Métro Désirée-Clary. Tram Arenc-Le Silo. Bus 82. Entrée libre sur réservation (tél. : 04 13 31 82 00). Télécharger le programme complet du colloque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *