Découverte des champagnes au festival des meilleurs vins

Le 3 janvier 2014 par Christophe Blanc

champagneNicolas Guy, responsable du département vin de Leclere-Maison de ventes, était l’invité d’Alain Chameyrat, journaliste au Guide Bettane & Desseauve, lors du Grand Tasting, le rendez-vous incontournable des dégustations de vins. Parmi les 1500 crus qu’il était possible de déguster, il a retenu cinq grands champagnes incontournables ou méconnus, tous à découvrir.

Taittinger

Selon Axel Gillery de la maison Taittinger, une grande maison de champagne se juge à son brut sans année. Avec une belle matière première et 10 ans en cave, on obtient de très belles choses. Après c’est une question de goût. Êtes-vous plutôt pinot noir/pinot meunier ou chardonnay ? Votre recherche porte-t-elle plus sur la vinosité ou sur la tension ? Il faut aussi prendre en compte l’usage : que voulez-vous faire de votre champagne ? Sera-t-il dégusté à l’apéritif, entre amis ou en amoureux ?

Notre sélection :

Taittinger Brut Réserve est composé de 40% de chardonnay et 60% de pinot noir et pinot meunier issus de plus de 35 crus différents et provenant de plusieurs vendanges parfaitement conduites à maturité. Cette forte proportion de chardonnay est unique parmi les grands champagnes sans année, avec un vieillissement minimum de trois ans en cave lui permettant d’atteindre sa pleine maturité aromatique. L’attaque en bouche est vive et fraîche, harmonieuse. Puis c’est tout en délicatesse que s’expriment des saveurs de fruits et de miel. Les raisins proviennent de premiers crus et grands crus. C’est un vin de garde.
– Taittinger Comte de champagne. Selon les millésimes 7 à 10 ans de vieillissement. Extrême finesse et délicatesse. Compagnon idéal des fruits de mer.

Thiénot

Le domaine Thiénot né en 1985 s’étend sur 27 h de vignes, produisant 70% du volume global avec 350 000 bouteilles. L’ambition de Thiénot est de retrouver l’élégance et la finesse des pinots noirs. L’enjeu ? Valoriser leur arôme sans la puissance et la structure du pinot. La gamme se décline en brut, rosé et cuvées famille.

Notre sélection :

– Le rosé d’assemblage (7% sur des vieilles vignes d’Ay). Rosé aérien et amusant sans astringence ni tannins. Ce n’est pas un rosé de table. On retrouve des saveurs d’agrume et d’orange sanguine assez délicats avec un petit côté groseille. La vinification apporte le côté fin, sur le fruit, plus élégant que vineux, c’est le parti pris sur cette qualité de champagne. C’est très réussi.
– Grand Cru Cuvée Stanislas 2005 blancs de blancs (raisins blancs à jus blanc). On remarque une scission chez les amateurs de champagne entre ceux qui aiment les blancs de blancs (chardonnay purs) et les assemblages. C’est radicalement différent. Ici, c’est le côté un peu plus tranchant, fruits secs et crémeux sur la texture, pour les amateurs de chardonnay. C’est très agréable. La cuvée Stanislas permet des monocépages ou des styles de terroir afin de se rapprocher de l’univers des vins et grandes cuvées de champagne.

Beaumont des Crayères

Beaumont des Crayères est situé sur les coteaux d’Epernay. Réputée produire les meilleurs meuniers de Champagne, cette maison compte 90 h de vignoble en coteau, sur un sol crayeux pour 700 00 bouteilles produites. Elle a été créée en 1955 par un regroupement de vignerons qui la baptisèrent du nom d’une des plus belles parcelles. C’est l’une des rares coopératives de champagne ayant pris le parti d’un positionnement haut de gamme grâce à des choix techniques ambitieux.
Une des particularités de la maison est d’avoir un savoir-faire de pressurage avec 100% de cœur de cuvée: la meilleure partie de la cuvée est rassemblée dans une fraction appelée cœur de cuvée.
Le pressurage champenois est un pressurage séquentiel avec fractionnement. Un pressurage vin tranquille classique consiste à presser le raisin, le jus coule, un colmatage s’ensuit, on desserre le pressoir, on resserre, le jus coule. Inconvénient: il y a beaucoup de bourbe, beaucoup d’échange entre les pellicules et le jus de raisin, c’est donc totalement contraire à l’esprit de la méthode champenoise.
Tout le fondement de la méthode champenoise est de séparer les différents jus qui sont dans la baie de raisin. En effet, une baie de raisin n’est pas homogène dans la qualité de ses jus. La couronne qui est autour des pépins va représenter les jus les plus sucrés, les plus acides, les moins colorés aussi. Ces jus donnent des vins plus fins dotés de la meilleure aptitude au vieillissement. En revanche, les jus situés en périphérie sont moins sucrés moins acides, plus colorés. Ils sont généralement moins fins et mûrissent beaucoup plus vite.
Le positionnement de Beaumont des Crayères lui a permis d’être élu meilleur champagne au Japon en 2012 avec la Fleur blanche de meunier.

Notre sélection :

– Brut Grande réserve. La cuvée emblématique est composée de 60% de meunier, 25 % de chardonnay et 15 % de pinot noir. Issue d’un assemblage multimillésimes base 2010, avec des vins de réserves 2009, 2008, 2007. On trouve des notes de fruits jaunes, mirabelle, un nez étoffé qui paraît plus mûr. Le travail d’assemblage fait que ce vin est à maturité. Vieillissement de 24 à 36 mois. Cette cuvée démontre les capacités de vieillissement du meunier, qui sont extraordinaires lorsqu’il est bien vinifié : on a donc encore un vin jeune qui atteindra son apogée dans quelques années. Le dosage vient parfaire l’harmonie (dosage classique 8 à 9 gr).
– Champagne Fleur de Meunier (100% meunier). Fait avec un dosage en brut nature (sans sucre ajouté) Millésime 2008 Rondeur naturelle du vin (2,8 gr).

À découvrir également :

Grand prestige (que l’on trouve en restaurant étoilé).
La Fleur blanche de Meunier.

mailly-extra-brutMailly Grand Cru

Mailly Grand Cru, maison située dans la montagne de Reims, est détenu par 25 familles qui exploitent 70 h dévolus pour 3/4 au pinot noir et pour 1/4 au chardonnay. La gamme Mailly Grand cru propose un Extra Brut dont le dosage en liqueur est compris entre 0 et 0,5% lors de la mise en bouteille. C’est un champagne sans maquillage. Il a une belle minéralité. Il faut souligner que les champagnes non dosés ne sont pas les plus faciles à comprendre. Ce sont les champagnes sur lesquels on ressent le plus le terroir. Ce sont des champagnes de connaisseur. Ils n’ont pas le côté enjôleur, brioché qu’apporte le dosage. C’est sans concession, c’est net, c’est droit. C’est salin, iodé. C’est superbe avec des huîtres.
Qui achète des champagnes non dosés ? Dans les pays nordiques, on vend plus d’Extra Brut que de Brut. Cela s’explique : ces champagnes accompagnent très bien les poissons. Ils savent sublimer le saumon à l’apéritif.
Le rosé est un rosé de saignée. En champagne, moins de 10 % des vins sont produits en saignée. Une table de tri permet de sélectionner les grappes. On met en cuve, on attend 18 à 24 h que la couleur soit la bonne, puis, on sépare le jus des peaux et l’on commence la vinification. Juste avant la mise en bouteille, en mars avril, on va ajouter 10% de chardonnay. On ne met pas de rouge dans le blanc, on met un peu de blanc dans le rouge. C’est l’originalité du rosé de Mailly.

Notre sélection :

– Brut Réserve. Il est élaboré sur une base de millésime 2009 (60%) et un assemblage d’une dizaine de millésimes pour garder de la constance et de la fraîcheur. Vieillissement de 3 ans sur lattes. Champagne avec de la vinosité mais très frais. Le Brut Réserve représente 60% des ventes.
– Extra Brut. C’est un assemblage parcellaire (70 à 80 parcelles) avec une bonne maturité naturelle grâce à des parcelles déjà riches en sucre. Un vieillissement de 4 à 5 ans sur lattes permet d’affiner les bulles sans dosage. Blancs de noirs, c’est un jus blanc d’un raisin noir. C’est 100% pinot noir. C’est atypique, un monocépage sur un monocru. Tout l’inverse de ce que propose traditionnellement la champagne. C’est vraiment l’essence de Mailly. Le pinot apporte la tension, la puissance, la richesse, l’onctuosité en bouche. Avec ses versants un peu nord, il apporte une fi nale avec beaucoup de fraîcheur. L’extra brut est réalisé depuis 60 ans.
– Le rosé. Petites notes de fruits rouges au nez qui est typique du pinot noir, on est sur la groseille, sur la framboise, les mûres; c’est un panier de fruits rouges et en bouche, on garde cette salinité qui est propre au grand crus de Mailly. C’est un champagne assez droit, net avec beaucoup de précision.

Chez Mailly, on travaille la finesse et l’ampleur tout en maintenant toujours la fraîcheur. En fin de bouche, c’est toujours frais.

ALIANCEColin

La Maison Colin est située entre Vertu et Bergère-lès-Vertus. Cuvées parcellaires qui expriment le terroir, le côté craie et minéralité.

Notre sélection :

– Cuvée Blanche de Castille. Assemblage de Vertu et Bergère-lès-Vertus. C’est une cuvée des vendanges 2010 avec des vins de réserve à hauteur de 30% (Dosage à 7 gr), cuvée gourmande à l’apéritif.
– Rosé de saignée (rouge de Vertu pur). Terroir classé 1er cru en rouge et en chardonnay. 13h de macération. C’est un rosé bien teinté.

À découvrir également :

– Millésimé 2004. Vignes de plus de 60 ans dosé à 1 gr. Beaucoup de fraîcheur, nez puissant, champagne exceptionnel. La quintessence de la recherche de la maison. Fermentation malolactique bloquée.

Bollinger

Bollinger est dans la continuité. L’ambition des propriétaires est de faire découvrir la maison au-delà du cercle fermé des amateurs. Tous les vins sont largement dominés par le pinot noir. Ils sont réalisés avec des vins de base de millésimes d’au moins 6 ans.
La particularité est d’effectuer une grande sélection des raisins au sein d’un vignoble maison de 164 h. 100 % de la production est constituée de grands crus et premiers crus issus des meilleures parcelles. La totalité des vins est vinifiée en fûts. Bollinger utilise des tonneaux pour la fermentation (alcoolique et malolactique) avant l’assemblage et la mise en bouteilles. Ce ne sont jamais des tonneaux neufs. Ils proviennent de chez Chanson, domaine bourguignon appartenant à Bollinger. Après plusieurs passages de chardonnay, les fûts sont utilisés pour le champagne (tonnelier à demeure chargé de réparer le parc de 3500 fûts.)
Pourquoi l’utilisation de tonneaux ? Parce que la micro-oxygénation que va subir le vin lui donne la capacité de mieux appréhender l’oxydation qu’il aura pendant la période de vieillissement. Cela va lui donner la capacité de vieillir mieux et plus longtemps et apporte des arômes tout à fait différents de ceux obtenus en cuves. La totalité des vins millésimés est vinifiée sous bois, ce qui n’est le cas que pour 30% de vins non millésimés.
La grande cuvée est uniquement élaborée lors des grandes années. Les très grands millésimes de Bollinger sont 1988, 1996 et 2002. Il faut aussi signaler le grand travail sur les vins rouges car le champagne rosé est très demandé.

Notre sélection :

– Spéciale Cuvée. Il est constitué de 60% de pinot noir, 25 % de chardonnay et 15% de meunier. Belle complexité, style constant, avec 3 à 4 ans de vieillissement en cave pour donner au vin le temps de s’enrichir et de s’arrondir grâce à l’action des levures. Dosage modéré en sucre.
– La grande année 2004. Petit côté grillé toasté. Constitué de 66% de pinot noir et 34% de chardonnay. Pas de pinot meunier car il évolue trop rapidement. On cherche la plus grande acidité pour avoir une meilleure capacité de vieillissement. Vin complexe, riche et très aromatique mais encore doté d’une belle fraîcheur. À garder 10 ans en cave ou plus. Il est déjà très souple. Avec des notes de miel, pâte de coings et fruits confits.
– Bollinger Rosé (non millésimé). La spécificité de Bollinger est d’utiliser assez peu de vin rouge. En effet, beaucoup de rosés champenois utilisent jusqu’à 10 à 20 % de vin rouge, parce que les vins rouges en champagne sont un peu plus dilués, un peu plus clairets. Bollinger, pour sa part, n’utilise que 5 à 7 % en cultivant 3 parcelles de Côte aux Enfants cultivées à la bourguignonne pour obtenir une concentration la plus importante. En termes de style, on apprécie une belle complexité, une belle fraîcheur ainsi que le côté tannique du vin rouge avec également des fruits rouges.

À découvrir également

– Grande année rosée 2004. Le plus grand champagne rosé disponible. 19/20 à la revue des vins de France.
– La Côte aux enfants.

À retenir : l’un des meilleurs millésimes en champagne est 2002.

La prochaine vente de Vins & Spiritueux
de Leclere-Maison de ventes se déroulera le 5 avril 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *